Posséder un chien ou un chat oblige son propriétaire à un certain nombre de responsabilités. Il doit lui fournir, bien évidemment, un toit mais aussi un suivi médical afin qu’il soit en pleine forme et en bonne santé. Le propriétaire d’un chien ou d’un chat a également l’obligation de faire vacciner son animal et, s’il est malade, de lui faire prodiguer les soins médicaux adéquats. C’est là qu’intervient l’assurance pour animaux.

Rôle de l’assurance pour animaux

La vie d’un chien ou d’un chat ne se déroule pas toujours très bien. Ils peuvent être malades ou être la victime d’un accident. Dans ces cas, les frais vétérinaires peuvent s’avérer très élevés pour le propriétaire. La souscription d’une assurance pour animaux constitue la meilleure façon de subvenir à ces dépenses. Elle allège le coût financier du propriétaire via un remboursement des frais de médicaments et de soins.
Une assurance pour animaux garantit le remboursement, total ou partiel, des frais du chien ou du chat en cas de maladie ou d’accident. Elle couvre ces dépenses durant toute la validité du contrat souscrit. L’étendue de la couverture est variable suivant la formule d’assurance et les modalités de couverture de l’assureur. Cette assurance cesse à la fin du contrat mais ne couvre pas pour autant les accidents étant survenus antérieurement à cette date.

Fonctionnement de l’assurance pour animaux

Les sociétés d’assurances, proposant des contrats pour les animaux, possèdent diverses formules. Les prix sont tributaires du niveau de la prise en charge quant à la maladie ou à l’accident. Un tarif plus élevé rembourse l’intégralité de la facture de soins alors qu’un tarif plus bas ne prend qu’une partie des frais en charge. Le montant du remboursement annuel est cependant plafonné.
Les sociétés d’assurance proposent une garantie qui couvre les frais de consultations chez le vétérinaire et, également, les médicaments. Les prestations relatives à un accident et à des frais d’hospitalisation sont aussi compris dans cette garantie. Il en va de même pour les dépenses relatives aux obsèques de l’animal. Néanmoins, les assurances pour animaux excluent les frais relatifs aux maladies héréditaires : dysplasie, atrophie rétinienne…

Particularités de l’assurance pour animaux

Lors de la signature d’un contrat d’assurance pour animaux, un délai de carence s’applique. Il varie suivant l’état de santé du chien ou du chat et de son âge. Durant cette période de carence, le propriétaire ne peut prétendre à aucun remboursement de soins. Ce délai limite les fausses déclarations. L’assureur est en droit de demander un certificat d’examen de santé du chien ou du chat.
Les sociétés d’assurance prennent également en compte l’âge de l’animal. Les animaux très jeunes ou très âgés, ainsi que les chiens dangereux, ont peu de chance d’être acceptés par une compagnie d’assurance. Généralement, les chiens âgés de 3 mois à 10 ans bénéficient sans problème d’une garantie. Certains propriétaires résilient d’eux-mêmes le contrat d’assurance de leur chien lorsqu’il parvient à l’âge de 10 ans, seuil où le risque de maladie devient très élevé.