Le vétérinaire est un métier passion qui permet au professionnel de traiter des animaux et d’assister les éleveurs. La plupart des gens pensent que le vétérinaire est le médecin des animaux car il a comme missions principales de diagnostiquer les maladies des animaux, de soigner ces derniers et de les opérer.

Le vétérinaire se charge aussi des vaccins des animaux ainsi que de l’administration des produits antiparasitaires. Puis, c’est également lui qui effectue les différents examens tels que les analyses d’urine, les analyses de sang et les radiographies.

Les missions d’un vétérinaire de campagne

Le vétérinaire qui travaille en ville traite surtout les animaux de compagnie comme les chiens et les chats et aussi les nouveaux animaux de compagnie tels que les oiseaux, les reptiles et les rongeurs. En revanche, le vétérinaire qui exerce à la campagne consulte particulièrement les animaux de ferme comme les vaches, les cochons, les moutons et les chevaux.

De ce fait, cette deuxième catégorie de vétérinaire peut travailler aussi bien dans un cabinet que sur le terrain. Il s’occupe des soins courants et assure les interventions d’urgence comme les blessures et les accouchements.

Parfois, le vétérinaire de campagne pratique aussi des inséminations artificielles et il donne des conseils efficaces en matière d’hygiène et de nutrition aux éleveurs d’animaux. Il convient de noter enfin qu’un vétérinaire peut avoir des spécialités comme la biothérapie, l’ostéopathie ou l’acupuncture.

Quelles formations pour devenir vétérinaire à la campagne ?

Pour devenir vétérinaire et pour pouvoir exercer tout seul à la campagne, il faut tout d’abord suivre de longues formations et obtenir le diplôme de docteur vétérinaire. Ces formations sont dispensées par 4 écoles uniquement en France, dont : l’école nationale vétérinaire de Nantes, l’école nationale vétérinaire de Toulouse, l’école nationale vétérinaire de Lyon et l’école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort.

En général, ces formations durent 7 ans et il faut détenir au minimum un bac+2 pour passer le concours d’entrée obligatoire. A la fin des études, il est encore possible de se spécialiser dans un domaine particulier et d’obtenir un certificat d’études approfondies vétérinaires en santé publique animale ou en pathologie animale et régions chaudes.

Sinon, un bac+9 permet aussi d’obtenir un diplôme d’études spécialisées vétérinaires en chirurgie des animaux de compagnie, en élevage et pathologie des équipés, en ophtalmologie vétérinaire ou en sciences de l’animal de laboratoire.

Il y a lieu de souligner enfin que les vétérinaires de campagne doivent suivre des approfondissements « animaux de production » ou « équipés » après l’école de vétérinaire pour assurer leur carrière.

Vétérinaire c’est aussi accompagner les éleveurs

Pour découvrir l’environnement réel du métier de vétérinaire, nous vous invitons à explorer les films récents sur le monde paysan. Un film comme “Petit paysan” donne à voir la complexité du métier face à des éleveurs ne sachant pas toujours gérer les crises sanitaires. Le monde paysan est encore choqué par des crises comme la “vache folle” et les vétérinaires ont un vrai rôle de conseil et d’accompagnement. Le vétérinaire doit aussi pouvoir gérer un relationnel humain pour un travail de confiance entre éleveurs et vétérinaire. Le vétérinaire est aussi un intermédiaire entre l’administration et les paysans du fait de son expertise médicale.