Répartition des charges de chauffage central dans les collectivités

Nov 24, 2021 | Maison

La répartition des charges de chauffage central dans les communautés de propriétaires est une question qui soulève de nombreuses interrogations chez les habitants de nombreux immeubles d’habitation. Il y a ceux qui considèrent qu’ils paient trop cher et que leur maison est trop froide ; d’autres pensent que le système de partage des coûts ne s’adapte pas à la réalité de chaque foyer… A travers cet article, nous tenterons de lever les doutes sur les aspects qui influencent la facture énergétique.

A quels types de dépenses devez-vous faire face ?

La répartition des charges de chauffage central dans les communautés de propriétaires repose sur les prestations suivantes :

Coût fixe

Les installations de chauffage central génèrent des coûts fixes, simplement en donnant à chaque voisin la possibilité d’utiliser ces services (indépendamment du fait qu’il utilise ultérieurement ou non le chauffage central).

Coûts du carburant

Le carburant est l’un des plus importants puisque son prix dépend en grande partie du coût de la facture énergétique des voisins.

Coûts dérivés du système d’énergie solaire thermique

Dans les systèmes de chauffage central, l’installation de panneaux solaires thermiques permet de réduire la consommation de combustible pour produire de l’eau chaude. Cependant, ces systèmes génèrent également deux coûts à prendre en compte (entretien et consommation électrique des pompes et régulations du système solaire) qui sont inclus avec les autres composants de l’installation.

Coûts de maintenance 

Les opérations de maintenance préventive et corrective doivent être effectuées par une société de maintenance agréée comme Fécamp Services.

Frais d’eau et d’électricité

Dans la chaufferie se trouvent des équipements tels que des pompes, des brûleurs… qui ont besoin d’énergie électrique pour fonctionner. De plus, de l’eau froide est également utilisée pour remplir l’installation.

Autres dépenses

 Il y a des petits frais pour la collectivité tels que les frais de personnel impliqués dans le système de chauffage central (par exemple portier…), les frais financiers des comptes où sont domiciliés les recettes, etc.

Sur quoi repose le partage des coûts 

Lorsque la source de chaleur d’un immeuble d’habitation est commune à toutes les habitations, certains aspects doivent être pris en compte car ils peuvent faire varier le montant de la facture énergétique.

Le premier aspect à considérer est que toutes les maisons bénéficient de la même source de chaleur, située dans un espace commun, qui doit répondre aux exigences stipulées par la réglementation en vigueur. Ce système de chauffage commun dessert des logements qui peuvent être dans le même bloc ou dans plusieurs. Il faut tenir compte du fait que plus le réseau de chaleur est étendu, plus il peut subir de pertes thermiques.

Le deuxième aspect à considérer est que les coûts d’achat de carburant et d’entretien doivent également être payés par tous les voisins. Cela présente l’avantage que le prix d’entretien d’une chaudière communautaire est généralement inférieur à la somme de l’entretien des chaudières individuelles. De plus, comme il est nécessaire d’acheter de gros volumes de carburant, les commerçants proposent généralement des prix spéciaux.

Le troisième aspect à considérer est que la durée de la saison de chauffage (quand allumer et éteindre) doit être convenue entre tous les voisins. Que cette saison soit plus ou moins courte influe également sur le fait que la facture énergétique pour le chauffage est plus ou moins élevée.

Penser à l’individualisation ; avantages 

Pour faire une répartition équitable des coûts de chauffage central dans les communautés, la comptabilité de consommation individualisée est considérée comme l’une des améliorations alternatives.

Il est possible que l’émission de chaleur continue à se faire à travers une chaudière collective. Cependant, des compteurs peuvent être installés pour déterminer quelle a été la consommation d’énergie dans chaque maison.

Dans ce type d’installation, chaque voisin ne paie que l’énergie qu’il consomme. Pour que le système fonctionne correctement, l’installation de compteurs de frais de chauffage ou de distributeurs doit être complétée par l’installation de vannes thermostatiques dans les radiateurs, qui permettent de réguler la température de chaque pièce en fonction de la température que les utilisateurs souhaitent atteindre.

Généralement, les personnes qui vivaient dans des bâtiments avec un modèle traditionnel de partage des coûts de chauffage central – dans lequel tous les voisins payaient des frais égaux ou très similaires – à un modèle de chauffage central avec une comptabilité individualisée – dans laquelle chacun paie en fonction de ce qu’il consomme- ont du mal à adapter leurs besoins à leur budget au début, mais finisse par bien gérer leur consommation.

Tout savoir sur la rédaction de contenu SEO

Tout savoir sur la rédaction de contenu SEO

Pour améliorer la visibilité de votre site sur Internet, vous aimeriez collaborer avec une agence de rédaction de contenu seo. Les compétences des référenceurs SEO malgaches étant désormais bien connues à travers les pays francophones, vous envisagez de travailler...

Comment choisir un bon artisan maçon ?

Comment choisir un bon artisan maçon ?

Il est important de prendre son temps pour choisir le professionnel le plus adapté à ses travaux de maçonnerie. Même s’il est vrai que vous pourrez trouver un grand nombre de maçons disposés à faire le travail pour vous, tous ne seront pas préparés ou spécialisés pour...

Comment célébrer le succès d’un ami ou d’un proche ?

Comment célébrer le succès d’un ami ou d’un proche ?

Lorsque quelque chose de bien arrive à un ami, les félicitations sont de rigueur. Il n'est cependant pas toujours facile d’exprimer la joie ressentie pour cette personne et de trouver les bons mots. Mais en exprimant avec sincérité son enthousiasme, les...