Pour toute annulation ou report d’un vol, seuls les communiqués de la compagnie aérienne font foi. L’agence est tenue d’informer tous les passagers du vol qui a été retardé ou annulé, le plus rapidement possible. Dans la plupart des cas, c’est via leurs sites internet que les compagnies aériennes communiquent lorsqu’un de leurs vols est annulé ou retardé. D’autres compagnies utilisent aussi les réseaux sociaux ou les aéroports pour passer l’annonce. Les lignes téléphoniques dédiées aux informations sur le vol et les applications mobiles sont également mises à contribution. Toutefois, en cas de report ou d’annulation d’un vol, la compagnie doit dédommager les passagers !

Le phénomène prend de l’ampleur

Les compagnies aériennes annulent ou retardent plus qu’avant leurs vols. Le rapport de juillet 2019 dressé par le gendarme du trafic aérien tendanCiel confirme cela. Sur les vols au départ de la France de l’année écoulée, 27,6 % d’entre eux ont eu des retards d’un quart d’heure.

Le processus d’indemnisation pour un vol annulé ou retardé

Deux modes d’indemnisations sont effectives : par la compagnie aérienne et par l’assurance privée. C’est en 2004 que l’Europe s’est dotée d’une loi qui encadre les indemnisations des vols retardés ou annulés. Dans la même veine, on trouve des recommandations pour indemniser les passagers ne pouvant embarquer à cause d’un surnombre de réservation. Le règlement oblige les compagnies aériennes de protéger leurs passagers en leur offrant des indemnisations sous certaines conditions. Une assurance privée peut également, sous certaines conditions, indemniser le passager dont le vol est annulé ou retardé.

Quelles sont les conditions d’indemnisation ?

Conformément à la législation européenne, peuvent prétendre à une indemnisation par une compagnie aérienne les passagers du vol annulé ou retardé dont : la compagnie de vol est européenne, le vol décolle et atterri dans un aéroport de l’Union européenne, le siège social de la compagnie de vol est implanté dans un pays de l’UE. Lorsque le vol est annulé, contrôlez la date du communiqué. Car la compagnie doit selon la législation avertir 14 jours au moins avant les passagers. En cas d’erreur, vous méritez une indemnisation. L’indemnisation dans le cadre d’un vol retardé dépend du retard accumulé à l’arrivée. Voici les cas pris en compte : vous manquez une correspondance en raison du retard, ou vous êtes victime de refus d’embarquement. Avec l’assurance privée, le passager doit respecter certaines règles et procédures clairement établies dans la police d’assurance.

Pour avoir accès aux indemnités, le passager, que ce soit avec l’assurance privée ou la législation européenne, doit obligatoirement vérifier ces deux paramètres : c’est la compagnie aérienne qui est à l’origine du retard ou de l’annulation du vol, et le plaignant possède tous les documents montrant qu’il était à l’heure à l’enregistrement.

Toutes les pièces justificatives doivent être soigneusement conservées si vous voulez être indemnisés. Vous pourrez bénéficier à nouveau d’un vol, d’un remboursement ou d’une prime d’indemnisation. Car obtenir réparation de préjudice d’une assurance privée ou d’une compagnie aérienne requiert une certaine rigueur.